Aller au contenu

guirex

Membres
  • Compteur de contenus

    46
  • Inscription

  • Dernière visite

  • Jours gagnés

    7

guirex a gagné pour la dernière fois le 6 février 2017

guirex a eu le contenu le plus aimé !

Réputation sur la communauté

52 Excellent

1 abonné

À propos de guirex

  • Rang
    Petit Fan

Informations de profil

  • Genre
    Homme

Vous et Depeche Mode

  • Membre préféré
    Martin L. Gore
  • Album préféré
    Music For The Masses
  • Single Préféré
    Never Let Me Down Again

Visiteurs récents du profil

283 visualisations du profil
  1. Contenu politique du spirit tour

    Bonjour tout le monde. Spirit, à mon sens, s'inscrit dans la tradition d'un "construction time again", affirmant un a priori politique. Au delà des affinités de chacun au regard des options politiques défendues par les DM, je trouve discutable qu'ils restent en quelque sorte au milieu du guet. Pourquoi, si Spirit est né d'une réaction à l'élection de Trump et au Brexit que DM semble désapprouver, ne pas avoir été au bout et ressorti des titres qui pour moi sont majeurs et auraient donné à cette tournée un véritable sens ? Où sont donc les Pipeline, Shame, New dress ? Suis je le seul à me poser cette question ?
  2. Vous savez que vous êtes (un peu trop) fan de DM quand...

    Quand ta femme suit la série "l'arme fatale" avec assiduité sur TF1 mais qu'elle n'essaie même pas d'envisager d'essayer d'émettre l'idée qu'il fusse possible de regarder autre chose que Cstar quand il y a un docu sur DM... C'est bô. Tiens, j vé lui faire une bise tiens ..... Ca doit être dur d'être avec un fan de DM xD
  3. Story DM - CStar - 27/06/2017

    Pas mal, pas mal, mais j'ai eu plus l'impression de voir un docu sur Gahan et ses problèmes, TRES très peu de choses sur Wilder, pourtant l'architecte du succès DM pendant des années, relayé quasiment au rang de musicien additionnel. Les références historiques sous forme de clip du type "titanic film de l'année blabla" rien à carrer perso. De 20h30 à 23h i y avait pourtant moyen de faire plus, mais je crois comme le dit si bien Chocolat que cela s'adresse au public venant de la planète Ogo qui n'aurait jamais entendu parler de Dm. Un docu qui à le mérite d'exister, mais pour moi les trois quarts des réflexions des intervenants auraient pu gicler au bénéfice de passage de vidéos où Alan explique un peu leur technique ou la direction qu'ils ont choisi pour certains titres (cf l'EPK de Music for the masses où il parle de little 15 et BTW) par exemple. Mais bon, grand public, donc forcément moins pointu, distrayant à défaut d'informatif, quelques erreurs çà et là, mais globalement sympa.
  4. Ambre : Pourquoi j'aime DM?

    Bienvenue Ambre
  5. 05/05/2017

    Je suis ouvert à la discussion Dm reste toujours numéro un dans mon coeur, mais ce Dépêche en mode rock ne me convainc pas et je ne demande pourtant que ça, il y a tant de titres qui remis au goût de leur nouvelle identité pourrait me procurer des sensations, hélas, pour moi, c'est frustrant. Gageons qu'au cours de cette tournée ils vont affiner ce set et rôder la machine, sinon, le sourire de ceux qui y trouvent leur compte suffira à me faire plaisir
  6. 05/05/2017

    Bon, planquez les mômes, ca va saigner. 1/ les Dm sont des feignasses. Quand on voit les Cure jouer trois heures et demi, ou le vieux Bruce jouer 4h (après avoir parfois lui même assuré la première partie !!!!) il est clair que les sets de DM sont trop courts. Mais bon là on découvre rien. 2/ DM n'est plus un groupe de musique électronique, c'est acté, on le sait depuis plusieurs années, DM est devenu un groupe de pop rock, matiné de synthé. 3/ La set list, franchement, lorsque l'on sort un single qui dit où est la révolution, pourquoi ne pas jouer Shame, New dress, Pipeline ou More than a party, ou même Poorman ? Perso question of lust c'est bon ca va aller merci et Somebody ben avec charlie Oleg au piano, bah non. 4/ Wrong, il me semblait que le titre définissait bien le résultat de ce titre piteux, et Barrel of a gun est un morceau flairant des pieds que j'eusse escompté voir disparaitre dans la case "non mais désolé on avait bu". 5/ Le technicien en charge des retours j'espère qu'il erre à la recherche d'un nouveau job car clairement Dave et Mart' ne s'entendaient pas pour chanter aussi faux, ou alors c'est la fin ! BREF, sur une échelle de oui à non, c'est non, je cautionne pas. C'est mou du genoux, au risque de me répéter ce batteur me file la gerbe et le tournant pris par les DM de s'essayer au rock and roll et ben ça ne fonctionne tout simplement PAS. Nine Inch nails, Cure, Archive, et d'autres savent créer une tension avec les instruments "classiques" du rock, et nos gars, non. Voilà, maintenant je vais aller me réfugier dans un bunker parce que je sens que ça va tomber drü xD
  7. 05/05/2017

    Dites moi les pti pépères là ils chantent pas faux ?
  8. Spleenty

    Welcome to our world
  9. il est bien le nouveau forum mais

    Merci, effectivement ça n'a rien à voir.
  10. il est bien le nouveau forum mais

    Bonjour, oui, le nouveau fond fait avec les videos de WTR, c'est joli. Le problème c'est que pour les gens qui habitent au fin fond du trou du cul du monde comme moi et bien ils ont une connection internet pourrie, et du coup je mets un lustre à ouvrir la moindre page. Il y aurait il une bonne âme pour me dire comment on pourrait désactiver ce module pour naviguer plus vite sur le forum ? P.S : oui je suis une brêle, une vieille en plus
  11. SPIRIT : Vos Avis , vos ressentis

    Exactement mon ressenti, sauf pour WTR que je trouve plate au final, probablement trop compressée. je ne sais pas définir si le minimalisme de certains titres est une volonté ou une marque de flemme. Il y a un sentiment de bâclé et so much love l'exemple type. Ce n'est pas un mauvais album, ça aurait pû être un grand album, un je ne sais quoi manque (qui à dit un certain qui ? Ok je sors ^^)
  12. SPIRIT : Vos Avis , vos ressentis

    Après une semaine d'écoute régulière, voire intensive pour certains titres, je me surprend à dire que j'aime beaucoup cet album. Et j'en profite pour poser une question, qui j'espère ne sera pas mal perçue. Qu'est ce qu'il faut sur un album de DM pour m'émouvoir maintenant que j'ai 45 ans (ah ouais quand même, merde) ? Beaucoup de ressentis très divers dans ces commentaires, certains très frustrés, comme je le suis par la quasi intégralité des productions du groupe depuis le départ d'Alan. Et là me tombe cet album, qui promet sur certains titres de décoller, d'atteindre un niveau épique que je cherche tellement, une des marques de fabrique des années Wilder, et qui n'y arrive pas, ou ne veut pas. Je ne sais pas si je dois maudire ou bénir ce producteur qui nous sort un album avec une vraie noirceur comparativement aux derniers albums qui sont fades à mon goût, mais qui n'a pas voulu, ou osé les clichés de la musique électronique pour faire sauter le public à la fin d'un "so much love", par exemple, et rerster sur la tension. Je crois qu'il me faut prendre conscience qu'il me sera impossible de renouer avec la puissance des émotions ressenties lorsque Construction time again ou music for the masses sont sortis. J'ai changé, la musique a changé et une nouvelle révolution sonore du niveau de celle des années 80 est improbable, voire impossible. Lorsque DM est sorti personne dans l'histoire de la musique n'avait ça, maintenant de Squarepusher à UNKLE, de Autechre à Underworld la technologie a plus ou moins épuisée son potentiel d'innovation. Chercher dès lors à être surpris est à mon sens une erreur, car le terrain est déjà exploré assez exhaustivement, à moins de se lancer dans des expérimentations qui ont perdues Björk par exemple dans un"arty farty" atone. J'aime bien cet album parce qu'il nous livre une version mature de ce qu'en quoi DM a muté. Un groupe de rock, plutôt minimaliste, avec ça spécificité. C'est un album qui respire l'honnêteté et qui assume le minimalisme dans la tension, probablement nourri par l'ambience globale politique et sociale et ça me fait du bien de ne pas avoir que des chanson d'amour ou de rupture, merci. Donc j'invite tous ceux qui n'aiment pas cet album à le laisser s'impregner dans l'arrière plan de leur vie quotidienne plutôt que d'essayer, peut être, désespérément, de trouver un nouveau Walking in my shoes ou NLMDA, parce que je crois qu'en faisant cela on risque de passer à côté de beaux titres. Avec tout le respect que j'ai pour les avis, même tranchés, divergents du mien.
  13. SPIRIT : Vos Avis , vos ressentis

    Je crois avoir trouvé, c'est la batterie dont le son rappelle "She's lost control".
  14. SPIRIT : Vos Avis , vos ressentis

    Je suis d'accord, il y a pour moi de toute façon une nette influence de Joy Division. Outre le fait que Gahan est fan, ayant fait une sublime reprise en live de "Love will tear us appart", j'ai le sentiment qu'ils essaient de produire un contenu ou Mart joue de plus en plus à la gratte histoire d'avoir plus "d'animation" en live et comme c'est pas exactement Andy Mc Kee le petit pépère il joue ultra minimaliste ce qui a été une des marques de fabrique de Joy Division. Plus ça va et plus ce titre me plait et en même temps m'agace, je le trouve très bon, mais il allume tout du long une mêche qui n'aboutit à aucun baton de dynamite, ceût pu t'être un titre majeur, dommage.
  15. SPIRIT : Vos Avis , vos ressentis

    Bon, lorsque j'écoute cet album j'ai l'impression d'écouter un album de UNKLE, "War Stories", sur So much Love en particulier. Je vous livre mes premières impressions, vu qu'en déplacement j'ai pas pû l'écouter avant hier soir. je suis persuadé que cet album va mieux vieillir qu'un Playing the angel, ou le catastrophique songs of the universe. Je ne comprends pas pourquoi les DM ont sorti "where's the revolution" en premier, c'est clairement un des titres les plus faibles de l'album pour moi. La production est en progrès et ça c'est encourageant, mais pourquoi, POURQUOI ces gens qui se suivent à la production ne sont ils pas capables de faire décoller ces titres ? De pousser les DM vers plus de feux d'artifices ? Clairement un Scum, Cover me ou So much love ont la tension suffisante pour péter, mais non, ça reste contenu et ça retombe comme un soufflé sorti trop tôt du four. Les morceaux chantés par Martin sont gâchés par son usage constant du tremolo, franchement Mart', faut arrêter là, en plus trop de sucre ça tue l'émotion. Je comprend ceux qui n'aiment pas, car ce DM qui émerge depuis plusieurs albums a abandonné la musique électronique pour un compromis rock/machines qui tranche radicalement avec ce que je considère moi comme leur âge d'or (oui quand j'entends cet album j'ai encore plus les boules qu'Alan soit parti, mais bon). Ce nouveau DM aimerait bien avoir un côté punk/rock, cet flagrant quand on voit le live à Berlin, mais le problême c'est que pour faire décoller ce genre en live, il faut savoir jouer, et ça n'a jamais été leur fort. Je vais devoir écouter cet album encore et encore pour en tirer l'essence, c'est toujours le cas avec DM, mais la différence entre cet opus et les précédents c'est qu'il me donne envie de creuser, et ça, ça fait du bien.

Le groupe

Tout sur Depeche Mode

Boutique

Articles sur Depeche Mode

×